Vasectomie et sexualité: qu’est-ce que ça change?

Est-ce que la vasectomie modifie la sexualité? C’est la principale crainte des hommes quand on aborde le sujet de la vasectomie. Par méconnaissance on assimile la vasectomie a une « castration ». Et pour les femmes, c’est plus l’aspect irréversible » car « on ne sait jamais s’il change d’avis ». Parmi les couples qui ont consulté pour une vasectomie réverso, il s’agissait en majorité de demandes suite à une séparation et la rencontre d’une nouvelle partenaire, désireuse d’enfants, sans passer par une PMA. Lors de l’intervention de vasectomie, on sectionne les canaux déférents ce qui empêche l’acheminement des spermatozoïdes de leur lieu de production (testicule) vers le lieu de stockage entre les éjaculations, (les vésicules séminales). Cela n’a aucune incidence sur la sexualité : libido, érection, éjaculation et orgasme restent identiques ! Sans empêcher le fonctionnement normal des testicules, la production reste intacte : la testostérone continue à être produite, la libido est préservée, les érections ne sont en rien altérées. Le testicule ne participe qu’à une hauteur de 5% dans le volume final d’éjaculât – les changement de volume sont insensibles : le sperme conserve la même apparence et pratiquement la même composition chimique. Seul résultat observé dans ma pratique : la partenaire est encore plus amoureuse. Mon expérience personnelle montre que dans les couples où la décision a été prise en commun, et après avoir accepté le caractère irréversible, il y a un renouveau dans la sexualité. La vasectomie a comme conséquence inattendue une sexualité épanouie !
Comment expliquer ce résultat paradoxal ?! D’abord, selon la contraception utilisée (pilule, stérilet ou implant), libérer sa partenaire des effets secondaires y compris sur la baisse de libido, la libérer de la charge émotionnelle (stress de l’oubli, d’un retard de règle…) aura un impact très positif sur sa sexualité, donc la sexualité du couple. Deuxième cas de figure : en raison des effets secondaires, la contraception était le préservatif, ou pire, la méthode de retrait, Ogino ou pas! Le stress du préservatif perforé, retard de règle…. Et sans oublier que pour un homme revenir au préservatif après des années d’une sexualité épanouie sans, est un problème. Pour les deux partenaires, il ne peut y avoir que du mieux . Et probablement, par son caractère définitif, il y a aussi une dimension sacrificielle de la vasectomie.
Non! On sectionne les canaux déférents sans aucune modification de la sécrétion et production de testostérone. Les testicules continuent de fonctionner normalement ,il n'y a donc aucun impact sur la libido, ni sur l’érection
Perdre sa virilité après une vasectomie, c’est une des principales craintes des hommes, avec la peur de la castration, de l’impuissance ou de l’anéjaculation. Encore une fois, NON, la vasectomie n’entraine nullement une altération de la virilité! - La libido reste la même (voire augmente car il n'y a plus de risque de grossesse...). - Le volume de l’éjaculât diminue mais de manière imperceptible (dans le sperme, 5% environ a une origine testiculaire, le reste venant des vésicules séminales) - Sans modification de la testostérone et ni du volume du liquide séminal émis à chaque éjaculation ,le plaisir orgastique est le même. - Le goût du sperme reste le même car l'essentiel de ses composants ne vient pas du testicule.
Le testicule fabrique en moyenne 1000 spermatozoïdes chaque seconde. Même sans vasectomie, tous les spermatozoïdes ne partiront pas dans le liquide séminal! Ils sont détruits par le système de nettoyage , les leucocytes. Après une vasectomie, le testicule continue à fabriquer des spermatozoïdes qui seront nettoyés par les leucocytes